Les Pensées de Pascal

« Ce chien est à moi », disaient ces pauvres enfants. « C’est là ma place au soleil. » Voilà le commencement et l’image de l’usurpation de toute la terre. »
Misère, (Fragment 98, Sellier 98)

Machine arithmétique de Marguerite Périer
Machine arithmétique de Marguerite Périer (Muséum Henri-Lecoq)

 

Pascal fait partie des grands mathématiciens du XVIIe siècle avec Descartes, Fermat, Desargues et Roberval. Il applique le triangle arithmétique, à « la géométrie du hasard », ancêtre des probabilités. Il défie publiquement les géomètres européens de résoudre les problèmes qu’il leur propose sur la « roulette ». Il invente le calcul mécanique en mettant au point la première machine arithmétique capable d'effectuer un calcul avec report automatique de la retenue. Il compose aussi sur un Traité des Coniques, ouvrage publié en 1640 aujourd'hui perdu.

Nous utilisons des cookies afin de vous proposer une meilleure navigation dans le site.
J'accepte Je refuse