Les Pensées de Pascal

« L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête. »
Mélanges, (Fragment 557, Sellier)

 

 

Baptisée le 10 avril 1596 à Clermont, au faubourg des Gras, Antoinette Bégon descend par son père d'une famille de laboureur de Gerzat qui doit son élévation sociale à l'économie patiente de ses revenus. Son grand-père, Bonnet Bégon, put ainsi acquérir un office de lieutenant général du seigneur de Gerzat. Ce statut lui a permis de donner une bonne instruction à ses enfants nés de son union avec Annette Vidal. Son fils Victor, le père d'Antoinette, n'entretient plus aucun rapport avec la terre de Limagne. Il a réussi dans la « marchandise », c'est-à-dire le commerce.


La mère d'Antoinette, Antoinette Fonfreyde, appartient à une ancienne famille bourgeoise de Clermont. Elle est la fille d'Antoine Fontfreyde, dit Saulzet. En 1565, c'est un marchand prospère, receveur des deniers de rachat des biens du clergé à Clermont. Il se fait appeler seigneur de Vialleveloux après l'acquisition en 1568, du lieu noble de la Vieille-Varvasse sous Vialleveloux, au nord-est de Landogne et à l'ouest de Pontaumur. Sa mère, Jacquette Durand, appartient à une famille de marchand libraire de Clermont.

Tableau généalogique de la famille Pascal zoom
Tableau généalogique de la famille Pascal extrait ( Cote : R 18)

En 1614, Antoinette épouse Étienne Pascal. Elle a 18 ans. Sa petite-fille, Marguerite Périer, la dépeint comme une femme « très pieuse et très charitable ». A la fin de l'année 1617, elle donne naissance à une fille, Antonia, qui est certainement morte en bas âge. La tradition familiale mentionne la naissance d'un garçon en 1619, lui aussi mort peu de temps après son baptême. Les grossesses suivantes sont plus heureuses : Gilberte est baptisée à l'église Saint-Pierre de Clermont le 3 janvier 1620. Blaise naît trois ans après, le 19 juin 1623, et Jacqueline le 5 octobre 1625.

Âgée de 30 ans, Antoinette meurt quelques mois après la naissance de son cinquième enfant, certainement au printemps de l'année 1626. Sa fille aînée Gilberte a seulement 6 ans et Blaise trois ans. Après la mort de sa fille, la mère d'Antoinette a certainement apporté son aide à Étienne. Preuve de son attachement à ses petits-enfants, elle leur donne la première place parmi ses légataires particuliers dans son testament rédigé le 17 juin 1627. Elle meurt à Gerzat le 9 janvier 1632.

Nous utilisons des cookies afin de vous proposer une meilleure navigation dans le site.
J'accepte Je refuse