Les Pensées de Pascal

« La vraie éloquence se moque de l’éloquence. La vraie morale se moque de la morale, c’est‑à‑dire que la morale du jugement se moque de la morale de l’esprit qui est sans règles.
Car le jugement est celui à qui appartient le sentiment, comme les sciences appartiennent à l’esprit. La finesse est la part du jugement, la géométrie est celle de l’esprit.
Se moquer de la philosophie c’est vraiment philosopher. »
Mélanges, (Fragment 671, Sellier)

 

 

Victor Fonfreide (1872-1934)
Blaise Pascal
Vers 1920, gravure sur bois de fil
Inv. 2010.3.5
Don de l'Association des Amis des Musées de Clermont-Ferrand (AMA), 2011
Collection MARQ Clermont-Ferrand


Curieux de toutes les techniques, Victor Fonfreide se consacre à la gravure sur bois dans les années 1920. Il réalise ce portrait de Pascal à partir de la taille de deux planches. Sont imprimées en premier lieu les ombres du visage, des cheveux et du vêtement. Une fois sèche, l'artiste superpose à cette première impression la gravure des traits du portrait. Il obtient ainsi un modelé puissant où la lumière frappant le visage est évoquée par la seule couleur du papier. Cette technique de gravure nécessite une grande précision pour permettre une parfaite superposition des impressions.