Les Pensées de Pascal

"Que chacun examine ses pensées, il les trouvera toutes occupées au passé et à l'avenir. Nous ne pensons presque point au présent ; et, nous y pensons, ce n'est que pour en prendre la lumière pour disposer de l'avenir. Le présent n'est jamais notre fin : le passé et le présent sont nos moyens ; le seul avenir est notre fin. Ainsi nous ne vivons jamais, mais nous espérons de vivre ; et, nous disposant toujours à être heureux, il est inévitables que nous ne le soyons jamais."  Vanité, (Fragment 80, Sellier)

 

 

© Louis Retru (1865-1951)
Blaise Pascal
Vers 1900, huile sur toile
Inv. 624
Collection MARQ Clermont-Ferrand


Cette réplique d'une œuvre anonyme, conservée à travers les siècles par la famille Arnaud d'Andilly, présente Blaise Pascal à mi-corps devant un rideau sombre, tiré sur la gauche, laissant apercevoir en échappée un paysage. Le château représenté est celui de Bien-Assis, propriété clermontoise de son beau-frère Florin Périer, qui épousa Gilberte Pascal en 1641. L’archevêché de Toulouse conserve un tableau proche de cette composition, avec des différences iconographiques : la main gauche de Pascal est représentée tenant une liasse de feuillets et le rideau dévoile l'abbaye de Port-Royal.

Lorsqu'il réalise cette réplique de commande pour l'association L'Ancienne Auvergne, Louis Retru est une figure importante de la vie culturelle auvergnate.

Nous utilisons des cookies afin de vous proposer une meilleure navigation dans le site.