Les Pensées de Pascal

"Que chacun examine ses pensées, il les trouvera toutes occupées au passé et à l'avenir. Nous ne pensons presque point au présent ; et, nous y pensons, ce n'est que pour en prendre la lumière pour disposer de l'avenir. Le présent n'est jamais notre fin : le passé et le présent sont nos moyens ; le seul avenir est notre fin. Ainsi nous ne vivons jamais, mais nous espérons de vivre ; et, nous disposant toujours à être heureux, il est inévitables que nous ne le soyons jamais."  Vanité, (Fragment 80, Sellier)

« Qu'il y a loin de la connaissance de Dieu à l’aimer »
Morale chrétienne. Conclusion, (Fragment 409, Sellier)


Fragment Morale chrétienne. Conclusion, 409, Sellier du manuscrit original des Pensées de Pascal (Cote : MS 9202, Bibliothèque Nationale de France)
Fragment Morale chrétienne. Conclusion, 409, Sellier du manuscrit original des Pensées de Pascal (Cote : MS 9202, Bibliothèque Nationale de France)